Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Création de Jacques Castagné (D.Ronflard)

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

Bouquets d'époque

Corbeille de fleurs d’après Jacques Linard (1600-1645)La section d'art floral présente le bouquet à différentes époques : l'Antiquité, le Moyen Age, la Renaissance, le XVIIe siècle, le XVIIIe siècle, le XIXe siècle, l'Impressionnisme, l'Art Nouveau, l'Art Déco.

L'Antiquité

L'intérêt et l'amour pour les fleurs existent depuis le début de la civilisation.

A Babylone, il y avait les fameux jardins suspendus plantés de fleurs exotiques.

En Egypte, les fleurs étaient utilisées pour leur aspect symbolique et les femmes les transformaient en produits de beauté. On en retrouve des traces peintes sur les parois des Pyramides. Les Fleurs emblématiques étaient : le Lotus, le papyrus et la rose qui avait été importée.

Les Grecs quant à eux étaient friands de couronnes et de guirlandes. La Grèce donna naissance à la première « fleuriste » Glycère réputée pour la finesse de ses arrangements. Leurs compositions étaient souvent dédiées aux Dieux de l'Olympe. Le pavot était la fleur de Morphée, le Lis celle d'Artémis. Zeus aimait toutes les fleurs. L'emblème d'Athènes était la violette. On trouvait la giroflée, le narcisse, le lierre, la marjolaine et l' acanthe (colonnes corinthiennes).

Les Romains utilisaient les fleurs jusqu'à l'excès (pluies de roses lors des banquets), décors peints de glaïeuls, crocus, lis dans leurs belles demeures.
En Campanie, les champs de roses remplacèrent les champs de blé, ce qui déclenchera des révoltes.
La tradition européenne de la décoration florale remonte donc à l'antiquité et c'est pour perpétuer cette activité que nous vous donnons des pistes à explorer pour en étudier l'histoire.


Le Moyen-âge

Le Moyen-âge est d'abord caractérisé par le côté religieux de la représentation florale. L'Eglise voulut se démarquer des périodes précédentes pour lesquelles les fleurs étaient associées à des cultes païens. La réutilisation des fleurs passe par le culte marial. Le nom des fleurs est changé pour donner l'impression qu'elles sont toutes dédiées à la Vierge Marie.
Exemple : le sabot de Vénus devient la pantoufle de la Vierge ; le liseron : Bonnet de Nuit de Notre-Dame. Les fleurs qui se placent en bouquets au pied de l'autel ont un rôle accessoire et n'ont plus un rôle d'offrande comme par le passé.
Charlemagne ordonna à chacun de cultiver dans son jardin des plantes vivrières, médicinales et florales. La fleur n'a plus qu'un rôle décoratif. Les moines de Cluny qui ont fait voeu de silence échangeaient entre eux grâce à des fleurs.

Au XIIe siècle, c'est la mode des « chapels » ou chapeaux de fleurs.

Au XIIIe siècle, les vases n'existent pas en tant que tels car il n'y a pas encore de mobilier fixe dans les maisons. Les châtelains déménageaient souvent d'un château à l'autre. Pourtant on voit des représentations de vases dans les tableaux. C'est l'époque des tapisseries dites aux Mille Fleurs.

Pour lire la suite, TELECHARGEZ LE PDF

acheter les actes du colloque Quand les plantes se parlent