Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Création de Jacques Castagné (D.Ronflard)

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

Sylvie Roche, photographe du bonheur

Portrait de Sylvie RocheSylvie Roche est professeur d'art visuel et entretient une relation de cr√©ation et de travail avec la photographie. Quand le Th√©√Ętre Eprouvette lui passe commande d'une s√©rie d'images ayant pour sujet les personnes √Ęg√©es, l'√©criture du projet l'am√®ne √† √©voquer la relation du vivant au vivant √† travers un parall√®le - humain : jardin. Changer l'image du "vieux", en √©vitant soigneusement l'accumulation des rides et l'√©motion t√©l√©visuelle, pour tout simplement trouver cette humanit√© commune √† tous.

Il existe entre le jardinier et son jardin un lien subtil, litt√©raire et graphique, une √Ęme commune. Demander aux mod√®les de poser dans leur jardin potager en¬† imaginant une possible narration, √©voqu√©e par une mise en sc√®ne ad√©quate, √©tait la mani√®re la plus honn√™te d'avoir acc√®s √† leur humanit√©. Une fa√ßon naturaliste de faire de la photographie en captant le sujet avec l'espace comme champ de conscience, car encore une fois c'est l'humain qui est au centre du propos. Le jardin est pour l'occasion l'√©l√©ment permettant la prise de confiance indispensable √† la r√©alisation du portrait juste, en dehors des modes, le portrait intemporel.

Suzanne allégée (photo de Sylvie Roche)Dans le "portrait √† l'escargot" il est question de temps et de sagesse, le travail perd sa fonction de n√©cessit√© ; la productivit√© n'a pas lieu d'√™tre car seul compte l'acte, le bonheur d'√™tre au jardin - la satisfaction de la seule existence. Alors peu importe que l'escargot soit invit√© au premier plan puisqu'il indique avec sa pr√©cision symbolique le rapport du sujet au temps.

Photo de Sylvie RocheDans le double "portrait aux cadres" il est question de multiplicit√©, de bonheur √† l'accumulation. L'image se met en ab√ģme, les cadres nous d√©voilent ce que le champ restreint du cadrage ne peut donner √† voir. Il est question de vitalit√© et de g√©n√©rosit√© au del√† de l'aspect.

Justesse du propos, dignit√© des sujets, confiance entre le mod√®le et le photographe sont les axes principaux du travail de Sylvie Roche, qui nous livre pour l'occasion un travail sans emphase mais tout en humanit√©. Un travail √† placer aux origines historiques de la photographie qui pensait pouvoir se d√©gager du style appuy√© de la peinture pour livrer √† nos sens la nature des hommes, cette √Ęme que nous cherchons tous en l'autre, immat√©rielle mais que nous d√©sirons de conna√ģtre.

Voir les autres c'est se rapprocher de soi.

Texte d'Alexis Tolmatchev. D'après un entretien téléphonique avec Sylvie Roche.

  • Alain (S.Roche)
  • Bruno (S.Roche)
  • Bruno jonglant (S.Roche)
  • Photo de Sylvie Roche
  • La cloche (S Roche)
  • Roger (S.Roche)

Couverture Jardins de France 606La SNHF, au travers de sa revue Jardins de France, a souhait√© rendre hommage √† cette artiste attachante et lui a offert la couverture de son num√©ro de juillet / ao√Ľt 2010, dont le th√®me central est "Jardins, bonheur et sant√©".
Alexis Tolmatchev

acheter les actes du colloque Quand les plantes se parlent