Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Création de Jacques Castagné (D.Ronflard)

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

Jardins d'acclimatation sur la Riviera

Bien peu des plantes utilitaires d'aujourd'hui sont endémiques sur le sol français. Les Romains furent en leur temps les premiers acclimatateurs en Gaule, où ils implantèrent nombre des végétaux qu'ils avaient recueillis au sein des lointaines contrées de leur empire : citron, figue, pêche, poire, prune. La découverte du continent américain au 16éme siècle entraînera également d'importantes introductions en Europe : haricot, maïs, pomme de terre, tomate.

Pour le cas français une ordonnance de LOUIS XV semble t-il, prescrivait aux capitaines de vaisseau de rapporter toute plante exotique susceptible d'intérêt, et à cet effet des jardins botaniques seront ouverts dans les grands ports du pays : Rochefort (1741), Brest (1768), Toulon (1785).

L'acclimatation systématique des plantes ornementales apparaît beaucoup plus tardive. S'agissant de la Riviera, le Comté de Nice jusqu’en 1860fut possession du royaume de Piémont-Sardaigne où l’influence culturelle italienne était prépondérante. Foncièrement minérale pour son cadre de vie, c'est à dire romaine, cette tradition apparaissait étrangère à toute considération en termes d'espaces verts. Le jardin dit à l'italienne ne reçoit de composantes végétales que dans le cadre d'un dessein structurel : ce n'est pas le royaume des horticulteurs, c'est une œuvre d'architecte et de bâtisseurs.

 

Pour lire la suite, téléchargez l'article en pdf

 

Norbert Parguel

acheter les actes du colloque Quand les plantes se parlent