Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF
http://www.

Création de Jacques Castagné (D.Ronflard)

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

Le parc Thijsse à Amsterdam (Pays-Bas)

Le parc Thijsse (C.Schryve)Nos voisins hollandais sont très proches de la nature, partout présente dans leur vie quotidienne. Ils savent s'en entourer, l'entretenir... résultante certainement du combat qu'ils mènent au quotidien contre la mer. Dans la proche banlieue d'Amsterdam, dans la ville d'Amstelveen, le Thijsse Park compose une petite partie de la ceinture verte de la capitale.

La nature « sauvage » semble s'être infiltrée dans la ville d'Amstelveen... mais ce n'est qu'une impression : les Hollandais sont véritablement passés maîtres dans la création et l'entretien
d'espaces qui semblent naturels mais sont parfaitement artificiels ! Si les plantes s'y naturalisent, c'est sous la surveillance humaine, mais il faut noter que toutes les plantes de ce parc sont endémiques des Pays-Bas. Cinq jardiniers à temps plein suffisent à l'entretien de ce magnifique espace de cinq hectares. Pourtant, l'environnement y est particulièrement agressif : la grande ville, les autoroutes, les voies rapides sont très proches... Et pourtant, ce lieu, si calme et si paisible, semble véritablement hors du monde.

Le parc Thijsse (C.Schryve)La nature domestiquée
Ce concept de parc naturel n'est pas nouveau : il est issu des idées que le paysagiste Robinson a exprimées en Angleterre dès 1870, et qu'il a largement appliquées dans son pays et en Irlande. Un nouveau style de jardin est ainsi apparu, suivant l'idée de créer des espaces naturels en utilisant
des essences indigènes. En Suède et en Allemagne, les changements dans la conception des espaces verts suivaient la même voie. La création du parc Thijsse s'est faite en trois périodes : en 1940 et 1941 la parcelle nord, de 1940 à 1950 la partie centrale, et en 1972 la parcelle sud. Pour sa conception, influencée par les études du Dr V. Westhof, le chef et directeur du service des
parcs Chris Broerse, qui voulait des espaces plus diversifiés, a essayé de créer un certain nombre de tableaux végétaux, qui s'adaptent à ce sous-sol constitué de tourbe pure avec des zones acides. Il a utilisé exclusivement les plantes de la flore néerlandaise. C'est lui qui a inventé le terme
de « Heempark ». Bien que les gestionnaires du parc gardent le projet initial comme base, il est toujours impossible de « forcer » les plantes. Leur tâche principale est donc de maintenir le
parc et ses différentes zones en s'adaptant...

Pour lire la suite, TELECHARGEZ L'ARTICLE EN PDF

Louise-Marie et Jean-Claude Schryve
Article paru dans Jardins de France en novembre 2008

 

acheter les actes du colloque Quand les plantes se parlent