Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF
http://www.

Création de Jacques Castagné (D.Ronflard)

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

Le jardin de Bosmelet en Seine Maritime

Le jardin de Bosmelet (R de Bosmelet)Lieu de mémoire et de vie, le jardin du château de Bosmelet en Seine-Maritime a tout pour éveiller l'intérêt des passionnés de jardin et d'histoire. Tombez sous le charme et la beauté de ses perspectives, de son parc et de son potager arc-en-ciel, création unique et très personnelle de Laurence de Bosmelet que nous suivons à travers cette visite.

« Le domaine est un tout et nous entrons ici comme dans un lieu de mémoire et de vie », raconte Laurence de Bosmelet. Collinet, premier jardinier de Le Nôtre et dessinateur ici du parc, y a imprimé le souffle du Grand Siècle. Les fenêtres de la façade principale s'ouvrent sur une percée de deux kilomètres. À certaines heures, la lumière transperce le château et court par les ouvertures de la façade arrière vers une autre trouée paysagère de même longueur. Lignes, perspectives ont été soigneusement pensées par le créateur du domaine, puis ensuite respectées et conservées par les propriétaires successifs, tous issus de la même famille.

Un parc remarquable
La cour d'honneur est bordée d'une double rangée de tilleuls tricentenaires qui culminent à près de quarante mètres, un ensemble unique en Europe. Les arbres du parc sont d'ailleurs pour la plupart inscrits sur la liste des arbres remarquables, comme les quatre châtaigniers âgés de 500 ans. Le domaine a aussi été le cadre d'un épisode décisif de la Seconde Guerre mondiale. Choisi par la Wehrmacht, en raison de sa densité arborée, comme base de lancement des V1 destinés au bombardement de Londres, le domaine fut bombardé par les Alliés pour sauver la capitale du Royaume-Uni. Une reconstruction partielle et une réhabilitation sous l'égide des monuments historiques ont, depuis, presque effacé les traces de ces événements inscrits dans l'Histoire.

Dessin classique
Est-ce pour éloigner cet épisode orageux que Laurence de Bosmelet a imaginé le jardin arc-en-ciel ? « J'ai conçu ce potager ornemental comme un tableau pointilliste, mais à partir d'un dessin classique » résume-t-elle. Le plan s'est inspiré des cartons d'origine de Collinet datant du XVIIe siècle. Seule l'allée principale, dite de Déméter en hommage à la déesse des cultures, a conservé les "mixed-borders" créées par Diana de Bosmelet, anglaise de naissance et bellemère de Laurence. Cette première partie fut rénovée en 1996 sous les conseils du paysagiste Louis Benech.

Pour lire la suite, TELECHARGEZ L'ARTICLE EN PDF

Agnès Guillaumin
Article paru dans Jardins de France en juillet 2008

 

acheter les actes du colloque Quand les plantes se parlent