Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Création de Jacques Castagné (D.Ronflard)

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

Le jardin François, dans le perche

Jardin François (C.Secq)Comment donner des racines à ses rêves ? Multiple jusqu'à l'exubérance, passionné jusqu'aux débordements, élégant mais sans jamais être lisse, exigeant et inattendu, le Jardin François est à l'image de son créateur. Gérard François, horticulteur et spécialiste de la vente aux professionnels, a enfanté là, au coeur du Perche, un lieu où sa passion des plantes a donné sa pleine mesure, mais aussi un jardin d'inspiration pour les fleuristes et les jardiniers...

Au Jardin François, j'ai donné des racines à mes rêves, résume Gérard François. Trop amoureux des mots pour les gaspiller, ce professionnel des plantes devient malhabile lorsqu'il s'agit de se raconter, même s'il a joué ici le rôle de scénariste, de producteur et de réalisateur. « Tout le monde peut faire la même chose avec un peu de patience », aime-t-il à répéter... Devrait-on d'ailleurs parler d'un seul jardin, ou d'une multitude de jardins, tant tout ici varie au fil des saisons !

Le printemps des bulbes
Le jardin s'étend sur deux hectares sans qu'aucune barrière n'indique vraiment les limites avec la campagne percheronne environnante. Collines, prés et bois offrent un écrin à cette belle ferme percheronne élégamment rénovée. L'entrée se situe au bout d'un chemin bordé d'arbres qui apportent un peu d'ombre en été. En fin d'hiver, les bulbes ouvrent le bal avec, d'abord, les narcisses jaunes, blancs ou multicolores. Le nombre de leurs trompettes est impressionnant autour des pièces d'eau, des massifs et le long des allées. 'Sir Winston Churchill' et 'Rip Van Winckle' y mènent le bal, où se mêlent des jacinthes. Selon les zones, les hellébores donnent aux premières floraisons éclatantes un contre-point plus pastel, de même que les bruyères. Dès que les narcisses ont fini leur show, les tulipes prennent le relais. Les plus représentées sont celles à fleurs de lis, 'White Triumphator', 'Black Parrot', 'Angélique' et 'Christmas Dream'. Les ails d'ornement, en plusieurs variétés, ferment la saison des bulbes plantés à l'automne.

  • Jardin François (C.Secq)
  • Jardin François (C.Secq)
  • Jardin François (C.Secq)

Au bonheur des plantes de terre de bruyère
Mais le printemps s'annonce vraiment avec l'entrée en scène des plantes de terre de bruyère : azalées, piéris, camellias, magnolias... Il a d'ailleurs fallu décaisser en larges fosses au moment de la plantation pour cultiver ces plantes de terre acide dans ce sol argilo-calcaire. Partout, des vivaces couvresols - lierres, lamiers, géraniums vivaces et surtout la précieuse alchémille - assurent la mise en valeur des floraisons. L'eau est présente en de nombreux endroits. Un ruisseau serpente devant la grande maison. Une vieille mare et un marais ont permis d'accueillir de nombreuses plantes de bord d'eau qui s'y reflètent comme dans des miroirs. Aux lis bleus du printemps succèderont les lysimaques, salicaires, polygonums et pondétéries. Le saule crevette, présent en de nombreux endroits, se plait très bien ici. Les prêles se multiplient à l'aise et bordent un pont original en bambou rouge. On se croirait dans un jardin imaginaire, en Chine impériale peut-être...

Pour lire la suite, TELECHARGEZ L'ARTICLE EN PDF

Agnès Guillaumin
Article paru dans Jardins de France en mars 2009

 

acheter les actes du colloque Quand les plantes se parlent