Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Création de Jacques Castagné (D.Ronflard)

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

Le centre nature de Colombes (Hauts de Seine)

Centre nature de Colombes (Marie de Colombes)P√©dagogique avant tout, le Centre Nature de Colombes a conserv√© l'esprit pionnier des ann√©es trente, date de sa cr√©ation : un ¬ę jardin botanique scolaire d'application ¬Ľ comme il en existait dans quelques √©coles la√Įques. Un lieu qui d√©voile aujourd'hui aux visiteurs de multiples facettes : √©cologiques, botaniques, artistiques ou ludiques.

Situ√© au coeur m√™me de la ville, ce jardin a √©t√© cr√©√© dans les ann√©es trente par Pierre de Salabert, un instituteur aux m√©thodes pour le moins atypiques et avant-gardistes dont le souffle est loin de s'√©teindre. Tour √† tour Patronage la√Įque, puis Jardin botanique d'application et enfin Centre Nature, il a toujours gard√© les m√™mes valeurs : le respect de la nature et des lieux, la solidarit√© et la recherche du bien-√™tre pour tous, l'initiation aux arts, aux sciences et √† la beaut√©, par l'observation et la pratique. √Ä l'origine, le jardin s'est pr√©sent√© comme un lieu de promenade et d'animation, constitu√© d'une succession d'espaces √† th√®me et dot√© de nombreux am√©nagements, bassins, auvents, ateliers, avec une grande diversit√© biologique et botanique. Comme au Jardin Albert Kahn, la volont√© a √©t√© de recr√©er la diversit√© de milieux √©cologiques de France : jardin vosgien dot√© de conif√®res, jardin aquatique dans un bassin √©tag√©, jardin m√©diterran√©en... un moyen peut-√™tre de faire voyager les enfants qui ne partaient pas en vacances. Des √©changes de plantes plus exotiques ont √©t√© faits par Pierre de Salabert avec des jardins botaniques du monde entier comme Rio ou P√©kin. Le poivrier de Sichuan, mais aussi l'aucuba par exemple, √©taient √† l'√©poque de grandes raret√©s !

Le temps du renouveau
Apr√®s le d√©part de Pierre de Salabert, le jardin est rest√© quelques ann√©es √† l'abandon, et c'est un autre instituteur, Alain Spohn, qui lui redonne vie en 1978, en retrouvant par hasard les cahiers de Salabert. Aujourd'hui, une √©quipe de jardiniers animateurs en environnement assure la vie et l'entretien du lieu. Chaque √©l√®ve des √©coles de Colombes effectue ici au moins une visite au cours de son cursus scolaire. Plus de 2000 enfants sont ainsi accueillis chaque ann√©e. Le grand public est √©galement nombreux √† assister aux animations. En 2008, 5 600 personnes ont particip√© √† l'une ou l'autre de ses 200 animations. On vient du quartier, de la ville, mais parfois aussi de bien plus loin, car peu de lieux de ce type existent en √éle-de-France. Un mod√®le √©cologique Le centre, qui d√©pend du service d'√Čcologie urbaine de la ville de Colombes, est g√©r√© de fa√ßon diff√©renci√©e. Seule l'eau de pluie est utilis√©e pour l'arrosage et pour alimenter les pi√®ces d'eau. Des mares ont √©t√© am√©nag√©es pour accueillir grenouilles, tritons, flore et autre faune aquatique. Aucun produit phytosanitaire, engrais ou amendement n'est utilis√©, ni m√™me aucun traitement biologique. Tout est fait pour pr√©server la faune auxiliaire et les oiseaux. L'ensemble des d√©chets verts est retrait√© en compostage ou BRF (bois ram√©al fragment√©). Certains bancs ont √©t√© retir√©s et ont fait place √† de confortables rondins.

Un lieu pour tous
Le Centre conserve l'esprit didactique de ses d√©buts. Chaque plante est soigneusement √©tiquet√©e. Des ardoises explicatives, parfois sous forme de jeu, rappellent aux petits et aux grands le cycle de la vie et de la mati√®re, le r√īle des animaux, etc. Le jardinage n'est pas en reste : des parcelles nominatives sont attribu√©es chaque ann√©e sur demande √† des enfants. D'autres sont cog√©r√©es par des petits et des seniors, un rapprochement fructueux ! Des cultures sur√©lev√©es accessibles en fauteuil ont aussi √©t√© install√©es.

Pour lire la suite, TELECHARGEZ L'ARTICLE EN PDF

Agnès Guillaumin
Article paru dans Jardins de France Mai 2009