Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF
http://www.

Création de Jacques Castagné (D.Ronflard)

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

Portrait de Thierry Huau, paysagiste

Portrait de Thierry HuauThierry Huau, paysagiste
La passion du végétal

Thierry Huau, 50 ans, est tout à la fois paysagiste,scénographe, urbaniste, botaniste... Créateur du bureau d'études Interscène à Paris, il s'est impliqué dans la conception et la réalisation de nombreux projets nationaux et internationaux, de Paris à Antananarivo,d'Auckland à Hanoi, de Beyrouth à New York. C'est à lui que le conseil général de Maine-et-Loire a confié la conception générale du paysage du parc Terra Botanica qui ouvrira ses portes au printemps 2010.Fin octobre, nous avons accompagné Thierry Huau aux pépinières Bruns à Bad Zwischenahn, tout au nord de l'Allemagne. Une pépinière réputée pour ses grands arbres, sachant élever patiemment pas moins de 4 000 variétés, certaines pendant 20 ou 30 ans, pour en faire des sujets exceptionnels ! Un univers inconnu du grand public. Là, en compagnie de Jan-Dieter Bruns, représentant la quatrième génération depuis la création de l'entreprise, il est venu contrôler et marquer les premiers arbres qui seront expédiés cet hiver sur le chantier du parc angevin. C'est l'une des dernières étapes du travail du paysagiste, qui nous a parlé à cette occasion de quelques-uns de ses projets, au coeur desquels le végétal tient toujours la place essentielle.

Une passion partagée
« J'ai toujours un grand plaisir à retrouver les pépiniéristes, se réjouit Thierry Huau. Ce sont des passionnés de plantes, alors que les jeunes qui sortent aujourd'hui des écoles du paysage sont plutôt des designers... » Lors de ses premières visites, au début du projet Terra Botanica, ces arbres ont été soigneusement sélectionnés, un par un, en fonction de leur espèce et variété, mais aussi de leur forme, de leur ramure, de leur silhouette... Depuis plusieurs années, ils sont « chouchoutés » dans leur pépinière, surveillés de très près, régulièrement transplantés. Mais là, il s'agit des dernières étapes : vérifier que chaque arbre, élevé véritablement avec le soin qu'on porterait à un nourrisson, est prêt pour le voyage et pour le grand saut qui va l'amener dans un autre sol, et sous un autre climat ! Prévoir tous les problèmes qui pourront être rencontrés. Une branche cassée par exemple doit être traitée avant le départ.C'est aussi aujourd'hui qu'il va repérer le sens de l'arbre et ses différentes faces en scellant un repère autour du tronc. Lorsque,après leur voyage de plusieurs centaines de kilomètres et de plusieurs jours, arrivés sur le chantier de Terra Botanica, ils sortiront de leur camion encore « emmaillotés » pour leur protection, ils seront effectivement « méconnaissables » ! Ce repère permettra aux entrepreneurs qui les prendront alors en charge de les placer non seulement à l'emplacement précis, mais dans l'exacte position décidée par le paysagiste sur ses plans.

Pour lire la suite, téléchargez l'article en PDF

Portrait de Marie-Hélène LoaëcMarie-Hélène Loaëc
Jardins de France Décembre 2008

acheter les actes du colloque Quand les plantes se parlent