Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF
http://www.

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

Plantes à caudex

Adansonia (P Fontaine)Certaines plantes poussant sous les climats tropicaux secs, caractérisés par une période de sécheresse assez longue - de trois à neuf mois - ont développé une adaptation particulière : l'épaississement de leur tige ou de leur racine, parfois de manière démesurée. Ces plantes sont appelées des plantes « à caudex », ou « caudiciformes ». Chez les plantes à caudex, la tige, la racine, ou les deux parties, s'épaississent pour former des organes qui accumulent des réserves d'eau. Pour ces plantes dites « succulentes », le suc, en définitive, est constitué d'eau et de substances minérales et organiques dissoutes. Ces organes de réserve, tiges ou racines, sont surmontés par les organes assimilateurs, généralement caducs, qui assurent la fonction chlorophyllienne.

Les espèces caudiciformes
Certaines espèces possèdent un caudex souterrain, avec épaississement de la racine principale, de parties du système radiculaire, ou de la tige souterraine. Chez Raphionacme vignei, R. daronii, Ibervillea tenuisecta, Trochomeria debilis, Ceropegia africana, Brachystelma barberae, la partie souterraine s'épaissit pour donner un organe de réserve duquel, durant chaque année de végétation,émergeront les parties aériennes. Chez plusieurs espèces de Dioscorea malgaches, Dioscorea mamillata ou D. quartiniana, le système radiculaire forme plusieurs tubercules. Chez d'autres espèces, le caudex est aérien, composant une grosse masse globulaire au niveau du sol, ou un tronc plus ou moins élancé :
- une grosse masse globulaire Calibanus hookeri, Pyrenacantha malvifolia, ou Dioscorea elephantipes,
- un tronc élancé, comme chez les baobabs Adansonia grandidieri, Adansonia madagascariensis, ou Dendrosicyos socotrana (l'arbre à concombres de l'île de Socotra),
- un tronc moins élevé, comme chez Cyphostemma uter, Adenium obesum, Pachypodium ambongense, Pachycormus discolor ou encore Dorstenia gigas.
Ces plantes sont particulièrement nombreuses et diverses en Afrique et à Madagascar, mais elles peuvent se rencontrer aussi en Amérique du Sud, en Australie et dans la péninsule arabique.

Pour lire la suite, TELECHARGEZ L'ARTICLE EN PDF

Portrait de Norbert Rebman (C.Secq)Norbert Rebmann
Président de la section cactéees et succulentes de la SNHF
Article paru dans Jardins de France
Novembre 2008

acheter les actes du colloque Quand les plantes se parlent