Recherche

Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Carottes d'automne : résultats d'essais

En 2008, la section Jardins Potagers & Fruitiers a décidé de faire réaliser par son réseau de jardiniers amateurs un essai Carottes d'automne ayant pour objectif de mettre en évidence le comportement des variétés choisies vis-à-vis d'un parasite fongique, Alternaria dauci, responsable de la brûlure du feuillage en période estivale.

Malheureusement, les conditions climatiques de l'été 2008, froides et humides, n'ont pas été propices au développement du parasite. Donc, aucune analyse sur ce caractère n'est possible. Toutes les notations demandées sur l'état du feuillage en cours de culture ont été parfaitement réalisées. Sauf dans deux ou trois cas, le feuillage a été sain jusqu'à la récolte. Sur 52 envois, nous avions reçu 32 réponses et 26 sont suffisamment complètes pour donner lieu à une analyse statistique simple. Néanmoins, nous remercions les expérimentateurs d'avoir respecté les dates de semis, la densité après éclaircissage, les notations du feuillage et les pesées à la récolte. De très belles photos ont été réalisées... merci donc à tous.

Données chiffrées
Il a été possible de faire une analyse simple des résultats de récolte. L'arrachage et la pesée des racines après effeuillage donnent des résultats assez faibles à cause du petit calibre des racines. Les conditions climatiques ont certainement joué un grand rôle mais aussi sans doute des semis un peu trop tardifs pour l'année. En 2008, il aurait fallu semer début juin et non début juillet !

Les résultats s'établissent comme suit, en kg/m linéaire :
- Variété 1 Touchon 2,200
- Variété 2 Boléro (Vilmorin) 2,550
- Variété 3 Bangor (Bejo) 2,320
- Variété 4 Cérès (Clause) 2,180
- Variété 5 De Colmar 2 à coeur rouge 2,700

D'après l'analyse statistique des résultats, nous pouvons donc faire le classement des variétés suivant : 5 et 2 non différenciables ; 2 et 3 non différenciables ; 3, 1, 4 non différenciables. En conclusion, le classement est 5 et 2, puis 3, 1, 4 ensemble.
Soit De Colmar à coeur rouge et Boléro
Puis Bangor, Touchon, Cérès.
Il faut préciser que le choix des variétés a été fait en fonction de la sensibilité ou de la tolérance à l'Alternaria et non pour le rendement et la conservation. C'est pour cela que la variété Touchon (témoin de sensibilité) se retrouve au milieu des variétés de type Colmar ou Berlikum.
Boléro fait exception car de type Nantaise.
Quelques observations ont été faites sur le goût mais, malheureusement, trop peu pour en faire une analyse valable. Cependant on peut dire que, d'un point de vue gustatif, 4>3>5.

Certains expérimentateurs ont donné des informations sur les variétés :
1- Touchon : végétation faible, collet vert important.
2- Boléro : végétation forte.
3- Bangor : feuillage moyen, racines moyennes avec beaucoup d'éclatées.
4- Cérès : feuillage faible, belles racines régulières, très bonne qualité gustative.
5- De Colmar à coeur rouge : gros feuillage, gros collet, grosses racines, un peu dures !

En raison des conditions climatiques de l'année 2008, nous n'avons pu tester le comportement des variétés à l'Alternaria dauci. Il est difficile dans ces conditions de faire un choix variétal. Les rendements sont à prendre avec précaution car l'essai n'a pas été conçu pour cet objectif. Il faut toujours se méfier de résultats ne correspondant pas à l'objectif fixé.

Quelques dégâts de vers (mouche de la carotte) ont été signalés. Il semble qu'aucun traitement phytosanitaire n'ait été réalisé sur la culture. Nous avions laissé la possibilité de faire des traitements insecticides. En période plus chaude, les dégâts auraient été plus graves.