Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF
http://www.

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

Les clématites se mettent en scène

Au moment du choix, les variétés se distinguent par la taille que va prendre la plante, la forme et la taille de leurs fleurs, l'époque de leur floraison (précoce, estivale, remontante), leur feuillage, particulièrement décoratif, ou/et persistant. Mais vous pouvez aussi vous poser d'autres questions : recherchez-vous une variété parfumée ? Prévoyez-vous de l'installer à un endroit ombragé ? Souhaitez-vous la conduire en couvre-sol ? Ou encore, la cultiverez-vous en bac sur un balcon, une terrasse ou dans un patio ? Il y a toujours une place pour une clématite.

Cette grimpante est idéale pour garnir un treillage ou un grillage, cacher un mur disgracieux ou un pylône, et elle se marie particulièrement bien avec des rosiers, des arbres et arbustes, des haies, des vivaces... Voici quelques idées pour profiter au maximum de vos clématites, que ce soient des variétés classiques et bien connues, ou de récentes obtentions qui viennent enrichir une palette déjà importante.

Conseils de culture
Octobre est le bon moment pour tailler ses clématites. En supprimant régulièrement une branche sur deux, vous provoquerez le développement de nouvelles branches pour densifier la plante, avec une bonne répartition des feuilles et des feuilles (voir dessins). Cette opération est recommandée dès la première année de plantation. Et s'il n'y a qu'une seule tige, il faut la tailler à 50 cm du sol.

Cette taille est conseillée pour toutes les clématites, même la C. armandii. Ses feuilles sont certes persistantes... mais pas éternelles ! Au fur et à mesure du temps, elles s'abîment et noircissent. En taillant une branche sur deux à 50 cm du sol dès la première année de plantation, on induit de nouvelles branches, donc de nouvelles feuilles. Cette taille (entre mai et novembre) rend aussi la clématite plus résistante et plus florifère. Mais lorsqu'elle aura plus de trois ou quatre ans, il faudra alors la tailler par le haut, en descendant progressivement de plus en plus bas, au fur et à mesure des années.

Pour lire la suite, TELECHARGEZ L'ARTICLE EN PDF

Portrait de MH LoaëcMarie-Hélène Loaëc
Rédactrice
Article paru dans Jardins de France
Octobre 2008

acheter les actes du colloque Quand les plantes se parlent

Sur le même sujet :