Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

L'arbre aux papillons bleus (Clerodendron ugandense)

Aquarelle de l'arbre aux papillons bleus par R.JancelVoici un arbuste particulièrement décoratif, qui reste malheureusement encore rare dans les jardins des amateurs.

DESCRIPTION
Hauteur

Arbuste vigoureux, car il peut atteindre 3 à 4 mètres de haut à condition d'être palissé sur un support. On peut donc le considérer comme une vraie plante grimpante susceptible de garnir
son support.
Les fleurs
Parfois parfum√©es, elles sont r√©unies en panicules terminales l√Ęches pouvant atteindre 15 √† 20 centim√®tres. Chaque fleur est compos√©e d'une bract√©e mauve et de quatre bract√©es p√©talo√Įdes d'un bleu mauve tr√®s lumineux. Ce qui lui a valu le nom vernaculaire d'arbre aux papillons bleus. Les √©tamines saillantes et courbes √©galement bleues participent √† l'effet d√©coratif.
Les feuilles
Elles sont persistantes, elliptiques et dentées, le plus souvent opposées, plus rarement verticillées par trois. Ces feuilles dégagent une odeur désagréable lorsqu'elles sont froissées.
Les fruits
Ce sont des baies sphériques drupacées de couleur bleu noir.

CULTURE
La culture est facile, dans un substrat profond et riche. Cet arbuste préfère malgré tout les sols légers. Il apprécie une exposition bien éclairée, mais il faut éviter cependant le plein soleil et les situations trop ventées. C'est un arbuste sensible au froid. On peut le tailler en épointant les branches en fin de floraison, ou en cours de saison pour en régulariser la forme.
Multiplication
Par semis ou bouture à l'étouffée en été.
Utilisation
En massif pour une décoration estivale, ou en palissage sur un support, grillage ou autre. On peut également en faire de petites tiges comme pour les plumbagos, ou les utiliser comme plantes d'intérieur en bac, ou encore les cultiver sous une véranda.

Pour lire la suite, TELECHARGER L'ARTICLE EN PDF

Portrait de Roland JancelRoland Jancel
Article paru dans Jardins de France
Septembre 2008

 

Sur le même sujet :