Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

La classification internationale des dahlias


Réuni à Enghien-les-Bains dans la région parisienne le 19 février 2000, le bureau de la Société Française du Dahlia a adopté la nouvelle classification suivante.

1) TYPES

I) Dahlias à fleurs simples (S)
Centre ouvert, avec une rangée de ligules régulièrement espacées et dans le même plan.
- Simples ordinaires (Sa) : hauteur variable, diamètre supérieur à 5 cm.
Ex.: Feuerrad (Pfitzer)
- Simples mignons (Sm) : nains, diamètre inférieur à 5 cm.
Ex. : Topmix (Ballego)

II) Dahlias à collerette (CO)
Fleurs simples, pr√©sentant une rang√©e de p√©talo√Įdes de couleur variable entourant le disque.
Ex.: Libretto (Topsvoort), Stefanie Hertel (Voit)

III) Dahlias à fleurs d'anémone (AN)
Les fleurs tubulaires du disque central, surdimensionnées et plus ou moins colorées, forment une sorte de nid d'abeilles protubérant entouré d'un rang de ligules plates.
Ex. : Guinea (E. Turc), Roulette (Van der Zuet)

IV) Dahlias à fleurs de pivoine (dahlias pivoines) (PE)
Inflorescences creuses présentant deux rangées de ligules au moins. Souvent deminains.
Ex.: Bishop of Llandaff (Treseder)

V) Dahlias à fleurs d'orchidée (O)
Inflorescences creuses ou pleines, ligules longues, turbinées dans le sens concave (de manière à présenter la face inférieure de la ligule).
Ex.: Giraffe (Hoek), Alloway Candy (Stitt)

VI) Dahlias bouquets (BO)
Inflorescences pleines, de diamètre inférieur à 15 cm, pouvant comporter moins de ligules que cactus et décoratifs. Forme et épaisseur très variables, mais sont souvent peu épais. Les plantes se caractérisent par une très grande ramification et donc un grand nombre d'inflorescences épanouies simultanément.
Ex.: Tour du Monde (E. Turc), Président Darrault (Laurent), Willemse Glory

VII) Dahlias à fleurs de camélia (CAM)
Inflorescences très régulières, en général moyennes, petites ou miniatures, moins épaisses que celles des décoratifs. Ligules plates, larges, droites, arrondies à leur extrémité, jamais ondulées ni récurvées vers la tige. Epaisseur maximale : la moitié du diamètre.
Ex. : Londres (Vilmorin), Le Castel (Laurent)

VIII) Dahlias à fleurs de nymphéa (NY)
Mêmes caractéristiques que ci-dessus, mais les ligules sont plus allongées, légèrement concaves et incurvées.
Ex.: Lagadec (Weinreich)

IX) Dahlias à fleurs sphériques (B)
Ligues particulièrement nombreuses (souvent davantage que dans le type décoratif), courtes, larges et arrondies à leur extrémité, turbinées dans le sens concave, donnant à l'inflorescence sphérique un aspect plus ou moins alvéolé. Epaisseur optimale : au moins trois quarts du diamètre.
- Dahlias doubles anciens (Bd) : peuvent montrer un centre ouvert.
Ex. : Madame Frissart, Kaiser Wilhelm (Deeren 1881)
- Dahlias balles (Ba) : inflorescences pleines, diamètre supérieur à 5 cm.
Ex.: L'Ancresse (Flic), Aurora's Kiss (W. Holland)
- Dahlias pompons (lilliputs) (Bp) : balles de diamètre inférieur à 5 cm.
Ex.: Andrew Lockwood (Lockwood)

X) Dahlias décoratifs (D)
Inflorescences pleines, ligules plus ou moins larges, plates, légèrement concaves, convexes ou ondulées, pas ou peu turbinées, souvent récurvées vers la tige.
Epaisseur optimale : trois quarts du diamètre.
- Décoratifs stricts (Ds) : ligules plates, légèrement concaves ou convexes,régulièrement ordonnancées, souvent larges. Extrémités arrondies ou pointues.
Ex. : Bacchanal (E. Turc), Jersey Beauty (Waite)

Pour lire la suite, TELECHARGEZ L'ARTICLE EN PDF