Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

Le maïs doux

Maïs Le maïs sucré ou maïs doux, (Zea mays saccharata Sturt.), sweet corn ou sugar corn pour les Anglo-Saxons, est une variété hybride du maïs (Zea mays), plante herbacée de la grande famille des Poacées. On le nomme aussi « blé de Barbarie », « blé de Guinée » ou « blé de Turquie », « froment des Indes » ou « blé indien », alors qu’au Brésil, il est « milho verde », le maïs vert. Son origine était pendant très longtemps mal connue, d’où ces étranges et nombreuses appellations qui lui ont été attribuées au fil du temps. Son nom « maïs » vient de l’espagnol, maiz, ce qui désigne également un petit grain qui ne dépasse pas la taille d’un petit pois. Les Espagnols l’ont d’ailleurs emprunté à la langue parlée d’une ethnie amérindienne, les Tainos, qui le cultivaient à Haïti. Quant au nom générique, Zea, il est certainement originaire du mot grec zeia, qui désigne une
céréale cultivée dans l’Antiquité.

Une plante peu exigeante
Le maïs est une plante annuelle qui nécessite pour sa croissance de la chaleur, de l’eau et de l’espace. Comme il s’agit d’une espèce d’origine tropicale, sa culture ne va as au-delà des régions tempérées. Tout comme la tomate, le maïs redoute le froid, mais aussi des températures trop élevées qui risquent de réduire la qualité des épis. Pendant la période de croissance, le maïs réclame au moins 500 mm d’eau pendant les trois mois d’été et surtout lors du remplissage des grains. Le maïs s’adapte à tous les types de sols, mais apprécie les terres profondes et riches en matières organiques. La rotation des cultures est bénéfique et permet d’obtenir des récoltes de qualité. Le maïs doux se cueille au moment où ses « soies » changent de couleur et commencent à brunir. Pour mieux apprécier la fraîcheur et le croquant des grains, il faut récolter les épis bien fermes et homogènes, légèrement dorés. Les déchets verts qui en résultent peuvent être employés en tant que fourrage d’excellente qualité.

Le maïs doux, au jardin aussi…
De nombreux jardiniers apprécient la présence de maïs doux dans leur jardin, surtout dans le coin du potager. Certains ont même osé en constituer des haies. Excellent brisevent, elles sont en même temps très productives et offrent des épis à consommer tout l’été. Semez directement sur place en poquets de trois ou quatre graines, à une distance d’environ 80 cm. Éclaircissez après la levée en laissant un ou deux plants par trou. Il ne faut oublier d’arroser lors de la levée, juste avant la floraison et surtout en période de grossissement des grains. Sarclez, binez et enlevez les mauvaises herbes de préférence avant la floraison afin de ne pas perturber les plantes. Un sol enrichi en compost assure une meilleure récolte. Le maïs doux craint surtout la fusariose provoquée par les bactéries Fusarium roseum et Giberella zeae. Ces attaques peuvent être néfastes pour les jeunes plants car elles entraînent une mauvaise levée. Le charbon est dû à un champignon, Ustilago zeae, qui se développe sur les épis, la tige ou la panicule…

Téléchargez l'article complet en PDF...

Snezana Gerbault
Cet article est paru dans Jardins de France