Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF
http://www.

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

Les concours de roses

Reumany, variété ReuterDepuis plus de cent ans, chaque année, les rosiéristes présentent leurs plus récentes obtentions à des concours qui les mettent en compétition. Accéder au podium apporte un moment de gloire aux meilleures, et peut leur assurer une brillante carrière.

C'est en France, véritable « patrie des roses », à Bagatelle dans le célèbre parc du bois de Boulogne, que fut créé le premier concours de roses. Depuis, il a fait de nombreux émules, en France, mais également partout dans le monde. Le principe de base est toujours le même : la présentation alignée de rosiers, qui sont jugés d'une part par une commission technique qui suit leur évolution sur une, deux ou trois années, d'autre part par un jury qui se réunit pour noter les postulantes le jour du concours. La note finale est une conjonction des deux. Une autre démarche, pour apprécier les qualités des nouveaux rosiers, est d'étudier simultanément leur comportement sur des sites différents. C'est alors moins un concours qu'un « examen de passage », qui vaut aux variétés qui l'ont passé avec succès un véritable label qui garantit leurs grandes qualités. Aux Etats-Unis, depuis 1938, l'association All-America Rose Selections (AARS) teste les nouvelles variétés, sur deux ans, à travers un réseau de vingt jardins répartis dans l'ensemble du pays et représentant toutes les zones climatiques. En Allemagne, le concours ADR (Allgemeine Deutsche Rosenneuheitenprüfung) suit, depuis 1950, les mêmes principes avec une période de test de trois ans dans onze stations d'essais réparties. C'est dans ce même concept d'observation comparée que la SNHF a mis en place en 2005 son Grand Prix de la Rose, qui permet d'étudier le comportement des candidates sur sept sites. Les grands concours en France sont organisés dans le cadre de roseraies, par ailleurs ouvertes à la visite. Mais si leur principe de base est le même, ils ont tous leurs particularités qui en assurent le charme et l'intérêt.

Bagatelle, la référence
Fruit de la collaboration entre Jean-Claude Nicolas Forestier, conservateur au service des parcs et jardins de la Ville de Paris, et Jules Gravereaux, collectionneur passionné à qui l'on doit la Roseraie de l'Haÿ-les-Roses, le concours de roses nouvelles de Bagatelle fut créé le 5 juillet 1907 par délibération du Conseil municipal de Paris. Il était destiné à promouvoir le rosier de jardin et la roseraie auprès du public et encourager les chercheurs du monde entier. La première compétition compta 148 variétés nouvelles de roses présentées par 27 obtenteurs français et 31 autres, venus du monde entier. En 1983, ce concours de roses nouvelles, géré par la direction des parcs, jardins et espaces verts de la capitale, a été complété par un concours de roses de paysage. Et depuis 2007, un critérium du public invite les visiteurs à désigner leurs propres favorites.


Saverne, la tradition alsacienne
Ce concours est né en 1923, à l'occasion du 25e anniversaire de la société « Amis des Roses », créée par l'obtenteur Louis Walter. Le jury est composé de personnalités issues du monde professionnel de la rose, mais aussi d'amateurs éclairées. Les meilleures candidates reçoivent la médaille d'or (pour une note supérieure à 8/10), la médaille d'argent, puis des certificats de mérite. Lyon, la plus belle rose de France. C'est en 1931 qu'a eu lieu le premier concours de la Plus Belle Rose de France, au sein d'une roseraie spécialement créée au sein du Parc de la Tête d'Or. Cette manifestation, devenue internationale en 1978, est organisée par la Société Française des Roses, dont le président est actuellement Robert Catterini, en partenariat avec la direction des espaces verts de la ville de Lyon. Un jury de professionnels de l'horticulture, qui juge les rosiers pendant deux ans, est invité à récompenser les plus belles roses de France et du monde entier. Et les amateurs, visiteurs du parc, choisissent leur rose « coup de coeur ».

Orléans, les roses de septembre
Il se tient, depuis sa création en 1959, au mois de septembre, contrairement aux autres qui se déroulent en mai ou juin. Il permet ainsi, de façon originale, d'apprécier en priorité la remontance, ou reflorescence des rosiers à la fin de l'été et à l'automne, qualité très appréciée des jardiniers. Autre caractéristique également, les rosiers ne concourent pas de façon anonyme, mais portent leur nom et celui de leur créateur sur l'étiquette. Plusieurs prix sont attribués, dont la fameuse « Rose d'Or » (si la note dépasse 14/20), la Rose de Cristal, décernée par le public, et, depuis 2003, les prix du parfum et de l'environnement.

Nantes, la rose parfumée
C'est en 1988, à l'inauguration de la roseraie du parc floral de La Beaujoire, que la Société Française des Roses a proposé à la ville de Nantes de créer, sur ce site privilégié, un concours international de roses parfumées. Depuis 1991, un enclos spécial accueille, tous les deux ans, la Biennale Internationale de la Rose Parfumée, seul concours de roses faisant intervenir un jury de parfumeurs professionnels. Pour suivre ce rythme bisannuel, ce concours aurait dû se dérouler cette année, mais il est ajourné en raison des Floralies.

Alterarosa à Avignon, la vitrine
Alterarosa, en référence à Altera Roma (l'autre Rome, nom qui désigne également Avignon) est née de la volonté d'Avignon Tourisme et de l'Institut Jardiland de célébrer la rose de façon nouvelle et originale, ambition soutenue d'emblée par la Société Française des Roses. Dès sa première édition en 2004, ce rendez-vous est devenu l'une des plus importantes manifestations en France autour de la rose. Les obtenteurs sont invités à y présenter leurs dernières créations, parmi lesquelles les visiteurs amateurs élisent leur préférée, qui reçoit le Prix du Public Alterarosa.

Pour lire la suite, TELECHARGEZ L'ARTICLE EN PDF

Portrait de Marie-Hélène LoaëcMarie-Hélène Loaëc
Article paru dans Jardins de France 2009

acheter les actes du colloque Quand les plantes se parlent