Recherche

Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Agapanthus 'Blue Heaven' (La plante du mois)

Pourquoi un fruitier ne revient-il pas à fleur chaque année ?

La floraison des arbres fruitiers est essentielle pour obtenir une production de fruits. Chaque année, l’arbre doit produire des fleurs pour assurer une régularité de production. De nombreux facteurs peuvent perturber cette production de fleurs et de fruits. Pour certaines espèces, notamment les fruitiers à pépins (pommiers, poiriers), il est même fréquemment observé une alternance de production. Cela se caractérise par une fructification abondante une année, suivie par une année très peu florifère, puis à nouveau une année productive. La connaissance du cycle de production de l’espèce est importante pour comprendre les mécanismes sousjacents à ce comportement, notamment il est nécessaire de connaître la période de l’induction florale sur ce cycle. Pour la plupart des arbres fruitiers tempérés, les bourgeons en hiver ont déjà les fleurs préparées pour la floraison printanière. La période de l’induction florale dans les bourgeons est située durant la saison végétative précédant la floraison. Durant cette période, certains méristèmes végétatifs reçoivent une information qui les conduit à modifier leur fonctionnement pour élaborer des fleurs. L’étude des mécanismes physiologiques et génétiques favorisant l’induction florale s’appuie sur les travaux effectués sur les plantes modèles. Pour le pommier, les recherches en génétique sont conduites pour contribuer à la sélection de variétés nouvelles peu alternantes. En attendant, des opérations culturales peuvent être mises en oeuvre pour favoriser la régularité de floraison des variétés sensibles à l’alternance.

Il est assez courant de voir de grandes fluctuations interannuelles du nombre de fruits sur les arbres fruitiers de nos vergers. Ces fluctuations peuvent être dues à des conditions climatiques extrêmes qui conduisent à la perte de récolte (gel printanier, chute de fruits…) ou au développement de maladies ou de ravageurs qui aff ectent les fleurs ou les jeunes fruits, mais elles sont souvent liées à une floraison défaillante certaines années. La floraison des arbres fruitiers est essentielle pour obtenir une production de fruits. Le développement des fruits dérive des organes floraux et des organes portant les fleurs. Ainsi, pas de fruits sans fleurs ! Connaître le lieu de leur formation et les conditions de leur induction est déterminant pour une bonne gestion de la régularité de production dans le temps.

Les arbres ont une production fluctuante


Comment définir ces variations ? Nous le remarquons en général à la récolte. Le nombre de fruits annuel par arbre (rendement) est variable d’une année à l’autre. Cependant, en observant plus attentivement, il est possible de remarquer si ces variations sont expliquées par un nombre fluctuant de fleurs sur les arbres d’une année à l’autre. Les différentes espèces d’arbres fruitiers sont plus ou moins sensibles à la fluctuation interannuelle du nombre de fleurs. Les plus affectés de nos arbres fruitiers sont les oliviers, pruniers, poiriers et pommiers. Les fruitiers subtropicaux sont également affectés : citrus, avocatiers, manguier… Au sein de chaque espèce, les variétés sont plus ou moins sensibles au phénomène. Ainsi, chez le pommier, notre espèce d’étude privilégiée, certaines sont régulières (Granny Smith…), et d’autres alternantes (Starkrimson, Reine des Reinettes…)
 

Lire la suite...

Jean-Jacques Kelner
maître de conférences, UMR AGAP, Montpellier SupAgro
Conférence dans le cadre du Colloque scientifique de Rennes 2013

Voir la publication