Recherche

Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Agapanthus 'Blue Heaven' (La plante du mois)

La floraison chez les buissons ligneux d'ornement

Un matin, nous découvrons une fleur épanouie comme s’il s’agissait d’une apparition ; c’est en fait l’issue d’une longue histoire qui s’est déroulée sans encombre sous la protection de la nature et la vigilance
du jardinier. Cette histoire est inscrite dans le buisson par son architecture ; elle est inscrite dans le bourgeon par son organogenèse ; elle est inscrite dans l’inflorescence par sa croissance.
Cette histoire n’est pas la même pour tous les buissons, elle diffère en fonction des espèces et même en fonction des individus qui sont exposés à des environnements climatiques différents. Grâce à cela, la nature nous offre sur les douze mois de l’année la floraison de nos massifs de buissons d’ornement.
L’observation de l’organogenèse et de la croissance au cours de la formation de l’axe florifère nous a permis d’identifier quatre séquences de développement. En fonction de la variabilité spatiale et temporelle de l’expression de chacune de ces séquences, il est possible de définir trois groupes typologiques de buisson. Pour chacun de ces groupes, il est possible de mesurer l’impact de la taille et des conditions climatiques sur la modification temporelle de la floraison. Autant d’informations qui permettront au jardinier de raisonner la conduite de ses buissons pour une floraison optimale.

La fleur, par sa couleur, sa forme et son parfum, est un des organes de la plante qui contribue le plus à l’attrait esthétique du buisson d’ornement (Boumaza et al., 2009). L’évolution actuelle de la nature et de la fonction du jardin, en lien avec l’urbanisation croissante, nous oblige à reconsidérer la place du buisson comme objet de paysage et source de bien-être. Tous les acteurs de la filière horticole se mobilisent pour innover avec la production de plantes plus petites, plus compactes et très florifères, adaptées aux balcons, terrasses et petits jardins. L’innovation nécessite une maîtrise des différentes phases de construction de la plante, et donc une connaissance des processus biologiques, dont la floraison, et une connaissance de l’effet des facteurs environnementaux sur le développement de la plante (Codarin et al., 2006).
Les buissons ligneux d’ornement présentent une grande diversité génétique (Bertrand et al., 2007) et phénotypique naturelle pour l’expression florale : de la fleur simple d’Hibiscus syriacus à l’inflorescence composée de Leycesteria formosa ; de la floraison diffuse de Punica granatum à la floraison concentrée de Spiraea arguta ; de la floraison précoce de Hamamelis mollis à la floraison tardive de Osmanthus heterophyllus. Toute cette variabilité dans l’expression florale fait appel à des processus biologiques diff érents que nous allons tenter de décrire pour une meilleure compréhension des mécanismes biologiques et une meilleure maîtrise des techniques culturales.

Les différentes séquences du développement floral
 

Chez le buisson ligneux, nous avons différencié quatre séquences au cours du développement floral. En fonction des espèces, elles peuvent présenter de fortes variabilités dans leur expression, tant spatiales que temporelles (Galopin et al., 2010).

Lire la suite...

Gilles Galopin
Agroccammpus Ouest, Centre d'Angers - Institut National d'Horticulture et de Paysage, Institut de Recherche en Horticulture et Semences
Conférence dans le cadre du Colloque scientifique de Rennes 2013

Voir la publication