Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Agapanthus 'Blue Heaven' (La plante du mois)

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 Ă  11 ans

Absorption et mouvements de l'eau dans la plante

Photo d'arrosage avec cuvette au pied de la planteLa très grande majorité des plantes puisent l'eau dont elles ont besoin pour leur vie et leur croissance dans le sol. Ce flux d'eau traverse tous les tissus vivants et est rejeté dans l'atmosphère, principalement par les feuilles. En conditions normales, une très faible partie (quelques %) reste dans les tissus. Les plantes n'ont donc pas, en général d'autonomie hydrique : elles doivent puiser dans le sol des quantités d'eau voisines de ce qu'elles perdent au même moment par la transpiration. L'absorption par les racines et la transpiration sont donc le plus souvent deux phénomènes très couplés. Tous deux sont des phénomènes physiques même si, du fait que l'eau traverse des membranes vivantes, un contrôle physiologiques entre aussi en jeu. On présentera une vue globale des facteurs qui interviennent pour déterminer l'absorption et la transpiration ainsi que la circulation de l'eau dans la plante. On indiquera pour finir les voies par lesquelles il est possible de réduire les "besoins en eau" sans pour autant trop pénaliser la production.


L'eau est déterminante pour la vie et la croissance de l'arbre. Celui-ci puise cette eau dans le sol et en rejette la plus grande partie dans l'atmosphère. L'arbre doit tirer du sol des quantités d'eau voisines de celles qu'il perd au même moment par la transpiration. Le moteur de ce transfert est l'énergie solaire.

Pour lire la suite, TELECHARGEZ L'ARTICLE EN PDF

Pierre Cruiziat, Hervé Cochard, Thierry Ameglio
UMR-PIAF  UBP / INRA Clermont-Ferrand

Colloque scientifique "L'eau en horticulture, Ă©conomiser maintenant" 2007

acheter les actes du colloque Quand les plantes se parlent