Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Agapanthus 'Blue Heaven' (La plante du mois)

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 Ă  11 ans

La symbiose entre insectes et plantes

Apis mellifica (G.Lejeune)Les plantes à fleurs ou Angiospermes sont les végétaux ayant le plus grand nombre d'espèces et dont les habitats sont les plus diversifiés alors qu'elles constituent le groupe le plus récent de l'histoire évolutive des plantes terrestres. Cette radiation importante s'expliquerait par les relations privilégiées, diversifiées et originales établies avec les insectes.
Le transport du pollen de l'organe mâle où il est produit vers le stigmate du pistil où il est déposé est réalisé par les insectes pour la majorité des plantes à fleurs. Des exemples de pollinisation sont étudiés chez les composées, les légumineuses, les orchidées, les aracées et les figuiers.

LES PLANTES À FLEURS, ÉVOLUTION LA PLUS RÉCENTE DES PLANTES TERRESTRES
Les plantes terrestres ancestrales sont apparues il y a 410 millions d'années. Par rapport aux algues vertes dont elles divergent, elles se caractérisent, en particulier, par une cuticule imperméable limitant la déshydratation et la protection des spores qui sont enfermées dans un sac avec une enveloppe. Les fougères et plantes alliées développent un port érigé, grâce aux tissus conducteurs et de soutien, et généralisent l'hétérosporie chez les taxons les plus évolués afin d'augmenter statistiquement le brassage génétique. Chez les Gymnospermes qui apparaissent il y a 260 millions d'années, la fécondation est sécurisée et le brassage génétique facilité grâce à la graine et au grain de pollen chez les Gymnospermes. Enfin, chez les Angiospermes, la survie et la dispersion des semences sont assuré grâce au carpelle et à la double fécondation (50 M années).

Les tendances de l'histoire Ă©volutive sont donc :
- la libération de la contrainte « eau » dans le cycle de vie des plantes ;
- la facilitation du brassage génétique ;
- la sécurisation de la fécondation et du développement de l'embryon ;
- la mise en place de mécanismes assurant la survie et la dispersion de la descendance sexuée.

Les plantes à fleurs ou Angiospermes sont les plantes terrestres qui sont différenciées le plus tardivement mais dont la radiation est la plus importante.

TELECHARGER L'ARTICLE EN PDF

Laurent BrayLaurent BRAY
Conservateur du Jardin Botanique de Paris

Journée à thème "Vive la biodiversité au jardin" Février 2009