Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF
http://www.

Agapanthus 'Blue Heaven' (La plante du mois)

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

Jardins, espaces verts et citoyenneté

Jardins et citoyenneté. Photo de personnes discutant sur un bancImportance des jardins et espaces verts dans la création d'un lien social dans les quartiers
Il est établi que les milieux urbains qui se caractérisent par le bruit, la foule et la promiscuité inhibent l'interaction sociale de voisinage et empêchent l'épanouissement d'un sentiment d'appartenance communautaire (F.E. Kuo, W. C. Sullivan et coll., 1998) Le citadin a besoin de se sentir en communauté. Ce besoin se développe quand les gens travaillent ensemble avec un même but. Lewis, (1992), a relaté ses années d'expérience quand il travaillait sur les projets de jardins pour les tours à Chicago et à New York. Il établit que le taux de criminalité dans ces hautes tours était élevé parce que les résidents ont peu d'opportunité de se connaître, de savoir qui habite dans leur bâtiment et de développer le sentiment d'appartenance à une communauté.

Les jardins situés aux alentours deviennent des lieux de rencontre pour les habitants. Lewis remarque que les programmes mis en place sur l'aménagement de jardins, de fenêtres et de parterres fleuris s'accompagnent d'un meilleur entretien des alentours par les résidents et d'une réduction des déchets abandonnés. Les espaces vacants sont transformés en mini-parcs pour les mariages et les pique-niques.

La présence de plantes joue un grand rôle dans la satisfaction que l'on éprouve pour l'endroit où l'on vit ou travaille et, ainsi participe à l'amélioration de la qualité de vie.
Une étude (Kuo et al., 1998) montre que plus il y a d'arbres et de surfaces engazonnées dans les espaces publics, plus ils sont fréquentés et que cela entraîne une amélioration des liens sociaux entre les habitants.

En comparant la façon dont deux complexes domiciliaires de Chicago utilisent l'espace extérieur, une étude a examiné l'hypothèse que la nature urbaine encourage l'interaction sociale, la participation à la vie du quartier et le sentiment d'appartenance à une communauté.
Cette étude constate que l'aménagement naturel des espaces extérieurs favorise une plus grande utilisation du site et permet d'attirer des groupes plus grands de personnes de tout âge.

Pour lire la suite, TELECHARGEZ L'ARTICLE EN PDF

Mathilde Anderson
Recherche documentaire
"Le cercle vertueux du jardinage"
SNHF 2008

acheter les actes du colloque Quand les plantes se parlent