Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Agapanthus 'Blue Heaven' (La plante du mois)

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

L'agriculture urbaine au Canada

Photo d'un tracteurConsidérant que la nourriture est une des pièces principales du challenge pour le développement durable à toutes échelles, la ville de Vancouver a identifié un système alimentaire, l’agriculture urbaine, comme étant la composante centrale de la santé urbaine et du développement durable.

Le quartier de Southeast False Creek (SEFC) de Vancouver a fait l’objet de discussions autour de l’idée d’y implanter une stratégie d’agriculture durable durant les dix dernières années. Une étude, intitulée Designing Urban Agriculture Opportunities for Southeast False Creek, Vancouver a été faite pour la ville de Vancouver et plus précisemment pour le City of Vancouver Southeast False Creek Project Office par Holland Barrs Planning Group en mars 2007. Ce quartier est devenu un laboratoire pour étudier comment une agriculture urbaine peut être intégrée dans une zone d’aménagement très dense. Ce document est destiné à être utilisé comme outil par le personnel de la commune, les membres de communautés et d’organisations, des promoteurs et des équipes de concepteurs afin de réaliser les différentes alternatives d’agriculture urbaine du SEFC de Vancouver.

Afin d’identifier les alternatives viables d’agriculture urbaine pour améliorer les stratégies durables, l’étude définit quatre objectifs :

- tester les stratégies innovantes permettant l’intégration de l’agriculture urbaine dans des zones nouvelles et denses,

- tester et mettre en lumière quels sont les bénéfices qu’apportent ce type d’agriculture pour la communauté et les relations de voisinage,

- montrer les aspects techniques essentiels de l’agriculture urbaine du point de vue du jardinier et du concepteur,

- promouvoir la discussion autour de la gestion des zones agricoles urbaines dans les domaines privé et public.

L’agriculture urbaine doit être comprise comme englobant une grande palette d’activités agricoles à l’intérieur des limites entre les zones urbaines et semi-urbaines. Sachant qu’il y a une multitude d’options à l’intégration de l’agriculture urbaine, l’approche proposée par cette étude se focalise sur :

- l’intégration des plantes alimentaires dans le paysage,

- la création de nouvelles alternatives pour l’agriculture urbaine à travers la construction et le design du paysage, et

- la concentration des éléments qui aident à en faire une conception viable et un projet durable et réalisable.

Il va de soi que l’agriculture urbaine amène un quartier à bénéficier de tous les avantages du jardinage et de la présence d’une verdure omniprésente, à savoir le développement communautaire, la relaxation, l’hortithérapie, la réduction du taux de criminalité et de délinquance, une bonne gestion de l’espace public, l’éducation sur un bon régime alimentaire, une bonne gestion de l’eau, une diminution des déchets surtout par le biais du compostage, l’augmentation de la valeur de la propriété, le développement de l’économie locale, l’inclusion sociale multigénérationnelle ...

Pour lire la suite, TELECHARGEZ L'ARTICLE EN PDF

Mathilde Anderson
Recherche documentaire
"Le cercle vertueux du jardinage"
SNHF 2008

acheter les actes du colloque Quand les plantes se parlent