Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Agapanthus 'Blue Heaven' (La plante du mois)

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

Plantes de santé et de bien-être

Longtemps cantonnées au secteur strictement médical, les plantes médicinales voient leur utilisation se diversifier dans de nouveaux secteurs économiques. Les deux principaux moteurs de cette diversification sont les évolutions réglementaires et la demande des consommateurs.

Les effets d'une interdiction : les PAM en alimentation animale

Depuis le 1er janvier 2006, les antibiotiques sont interdits comme facteurs de  croissance en alimentation animale. A la recherche de substituts, les fabricants se sont tournés vers les huiles essentielles, en raison de l'abondante littérature sur leur efficacité antibiotique.

Les huiles essentielles sont des produits complexes (de quelques dizaines à quelques centaines de constituants) obtenus à partir de matières premières végétales ; leur composition est donc sujette à des variations parfois difficilement conciliables avec les exigences de standardisation des produits industriels. Elles sont donc parfois remplacées par des composés de synthèse moins chers, plus faciles à mettre en œuvre et à quantifier. Cependant, ces composés isolés se révèlent parfois instables ce qui nécessite l’addition d’autres composés pour les stabiliser comme des antioxydants. On arrive alors à la fabrication de cocktails coûteux, alors que la plante d’origine contient à la fois l’huile essentielle et les antioxydants.

Une étude récente a montré que l’addition d’origan à l’alimentation de poulets améliorait plus la conservation de la viande des blancs que la simple addition d’huile essentielle [Florou-Paneri et al.:Oregano herb versus essential oil in turkey feeding. International Journal of Poultry Science 4 (11): 866-871, 2005]

Un calcul théorique indique que si on ajoutait de l’huile essentielle d’origan à la moitié des aliments pour volaille produits en France, il faudrait mettre en culture environ 20 000 ha, soit le double de la surface actuelle de lavandin.

A la suite des huiles essentielles, d'autres extraits végétaux sont utilisés pour améliorer les performances zootechniques des animaux de rente : tanins, saponosides, … à visées   antiparasitaires, stimulateur de la vaccination.

Les compléments alimentaires

Les contraintes réglementaires de plus en plus sévères et les coûts qu’elles engendrent ont, petit à petit, fait fondre le nombre de spécialités pharmaceutiques de phytothérapie, laissant insatisfaite la demande croissante des consommateurs pour les soins « naturels ». Ceci a permis le développement spectaculaire des compléments alimentaires dont plus de la moitié est à base de plantes. En 2007, les compléments alimentaires à base de plantes représentent un chiffre d’affaire de près de 50 millions d’euros [chiffres SDCA 2008]

D’autres secteurs comme la phytopharmacie (produits de défense des cultures) ou la cosmétique s’orientent à leur tour vers les produits d’origine végétale.

TELECHARGER L'ARTICLE EN PDF

Portrait de Denis BellenotDenis Bellenot
ITEIPMAI, Chemilliié
Colloque "Jardins, environnement et santé" 2009

acheter les actes du colloque Quand les plantes se parlent