Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Agapanthus 'Blue Heaven' (La plante du mois)

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 Ă  11 ans

Identifier le sol de son jardin

La qualité du sol influe considérablement sur le comportement des végétaux. Le sol est à la fois le support physique des cultures, dans lequel se fixent les racines, leur source d'éléments nutritifs, d'eau et d'air. C'est un milieu vivant. De ses caractéristiques et de sa bonne santé va dépendre la capacité des plantes à se nourrir et à respirer.
Connaître la nature de son sol est donc primordial pour :
- choisir des plantes susceptibles de se plaire dans ce type de sol,
- adapter le mode d’entretien du sol à ses caractéristiques physiques,
- adapter les apports de matières fertilisantes pour compenser les carences du sol et les prélèvements des végétaux.

Un sol est caractérisé par sa texture, sa structure, sa réactivité et son taux de matière organique totale.

¦ La texture du sol définit la taille et la nature des particules de terre: argile, limon, sable fin, sable grossier, ...On dit d'un sol qu'il est plus ou moins léger ou lourd, selon qu'il se compacte facilement (il colle en cas de pluie) ou qu'il se délite.
Une manière aisée de connaître le type de sol est de faire le "test du boudin". ?Cliquez ici

¦ La structure du sol est le mode d’assemblage des particules qui le composent. Elle conditionne une propriété, la porosité, qui est un facteur important de la perméabilité. Pour apprécier la structure et la porosité, il faut réaliser une coupe dans le sol pour examiner les différentes couches du sol. Pour la perméabilité, un test simple consiste à creuser un trou avec une tarière (20 cm profondeur), le remplir d’eau et noter le temps mis par l’eau pour disparaître. Répéter l’opération plusieurs fois. Un sol peu perméable retient l’eau longtemps. Attention, un sol qui reste gorgé d’eau peut conduire à l’asphyxie des racines et favoriser le développement des maladies .

¦ La réaction du sol.
Elle est mesurée par le pH. Un milieu est neutre quand son pH est de 7. En dessous, il est acide, au-dessus, il est basique. Les sols calcaires sont en général basiques, alors que les sols sableux ou très riches en matière organique (voir humus) sont plutôt acides. La plupart des plantes s'accommodent d'un pH autour de la neutralité. Certaines cependant préfèrent les terres acides (plantes acidophiles) ou au contraire calcaires.

  • Trois Camellias (Revue Horticole 1852)
  • Camellia Louis Philippe (Revue Horticole 1852)

Exemple de plantes "acidophiles" : toutes les plantes dites «de terre de bruyère» (azalée et rhododendron (Rhododendron), bruyère (Erika), Camellia...), myrtille (Vaccinium myrtillus), fougère aigle (Pteris aquilina), digitale (Digitalis), …
Exemples de plantes de terrain calcaire : sainfoin (Onobrychis), genévrier (Juniperus), chêne pubescent (Quercus pubescens), ciste (Cistus), ...

¦ La teneur du sol en matière organique 

La matière organique regroupe l'ensemble des matières d'origines végétale ou animale, qui vont se décomposer petit à petit dans le sol sous l'effet des bactéries et mettre ainsi à la disposition des plantes les éléments nutritifs qui les composent.

La matière organique décomposée, aussi appelée « humus», joue un rôle primordial dans l'équilibre du système sol-plante :

- elle agit comme liant entre les particules du sol et améliore sa structure,
- elle constitue des réserves d'éléments nutritifs qui seront progressivement mises à disposition des plantes,
- elle stimule l'activité biologique du sol (micro-organismes présents),
- elle améliore la capacité de rétention en eau et éléments fertilisants du sol,
- elle agit directement sur la croissance des plantes
- elle assure un rôle « tampon » pour limiter l'influence néfaste d'un brusque changement de température, d'erreur de fertilisation, etc.

Un sol de couleur foncée est en général riche en matières organiques, alors qu'un sol clair en est plutôt dépourvu. Pour connaître la nature de votre sol ?Cliquez ici

  • Terre pauvre en M.O (JP Acquino)
  • Terre riche en M.O (JP Acquino)

Maintenant que vous connaissez la nature de votre sol, ses avantages et ses inconvénients, vous pouvez chercher à le corriger (acidité), à l'améliorer (l'alléger, le nourrir...) avec des matières fertilisantes.

Cependant, ne cherchez pas à y faire pousser des plantes qui demandent des conditions trop différentes, vous iriez au devant de déceptions. Choisissez des plantes adaptées à votre terrain. Les informations sur les plantes ayant des exigences spécifiques de sol sont en général indiquées sur leurs étiquettes ou dans les catalogues.

En savoir plus ?Cliquez ici

 

acheter les actes du colloque Quand les plantes se parlent