Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Agapanthus 'Blue Heaven' (La plante du mois)

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

La haie et le bocage pavillonnaire : une utopie en zone urbaine ?

Haie diversifiée (P.Frileux)Le lotissement de maisons individuelles peut être décrit comme un système en réseau, conjugaison du plein et du vide, de l'herbe et du ligneux, ce que j'ai nommé le « bocage pavillonnaire ». Selon la définition de J. Baudry et A. Jouin le bocage est en effet un « paysage ayant pour caractéristique la présence de réseaux de structures linéaires de végétaux ligneux » (Baudry et Jouin 2003 : 13). Parler de bocage pavillonnaire invite au glissement d'une échelle à une autre, de la haie au paysage et de l'habitant-jardinier aux politiques et aux professionnels de la plante, qui contribuent ensemble à le façonner. J'ai voulu passer outre le réquisitoire des architectes, urbanistes et écologistes sur la haie de thuya, le pavillon et l'uniformisation des paysages, pour analyser la diversité effective des haies de lotissement pendant la décennie 1990-2000, du « mur vert » à la haie fleurie, à l'échelle du jardin, de la commune et de l'agglomération.

Trois sites périurbains ont été étudiés en ville nouvelle de Marne-la-Vallée (Bussy Saint-Georges) etHaie uniforme (P.Frileux) dans la communauté d'agglomération de Rennes Métropole (Saint-Gilles et la Chapelle-des-Fougeretz). L'étude a été réalisée sur 59 jardins répartis sur les trois communes. 4 712 arbres et arbustes et 173 taxons ont été relevés dans les clôtures. La richesse des jardins rennais est de loin la plus élevée : en moyenne, 27 espèces composent l'ensemble des haies d'une parcelle, contre 18 à Bussy Saint-Georges. Cette différence se traduit aussi dans la structure des haies : 72 % des jardins rennais ne comportent que des haies d'arbustes en mélange (haies plurispécifiques), contre 15 % seulement à Bussy Saint-Georges où se côtoient souvent au sein d'un même jardin des haies mono et pluri-spécifiques.

TELECHARGER L'ARTICLE EN PDF

Pauline Frileux
MNHN Paris - ENSP Versailles

Colloque scientifique de la SNHF. Mai 2008