Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF
http://www.

Agapanthus 'Blue Heaven' (La plante du mois)

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

Le doryphore, ravageur des pommes de terre

 Doryphore est le nom d'une célèbre sculpture antique grecque dûe à Polyclète vers 440 avant JC. Quelle raison a donc pu faire donner le même nom au célèbre ravageur des pommes de terre ? Simplement, Doryphore signifie "porte-lance" et notre coléoptère en porte une petite sur son thorax.

Le Doryphore est une Chrysomèle reconnaissable à ses élytres ornés chacun de 5 lignes noires. Les entomologistes l'appellent Leptinotarsa decemlineata (anciennement Chrysomela decemlineata).

Ce Coléoptère est connu depuis les années 1850 où il s'est fortuitement attaqué aux Etats-Unis à des cultures de pommes de terre apportées par les conquérants de l'Ouest. En effet, la "Bête du Colorado" qui vit tranquillement à l'état spontané sur une modeste petite plante de la famille des Solanacées, n'avait jamais rencontré notre Solanum tuberosum qui est originaire des Andes.

Alors commença pour lui la conquête de l'Est tant redoutée. Elle se concrétisa en 1917 avec l'entrée en guerre des américains et l'arrivée à Bordeaux d'un cargo chargé de pommes de terres ...et de Doryphores.
A la veille du second conflit mondial, le redoutable prédateur était déjà arrivé au nord du massif central et, malgré les ramassages exigés des scolaires, il devint rapidement cosmopolite.

C'est à coup de composés arsenicaux que les paysans purent d'abord protéger leurs cultures.

Aujourd'hui, divers insecticides moins violents sont proposés à l'amateur dans toutes les jardineries. Il faut surveiller la présence des adultes, qui annonce les pontes, puis l'apparition des larves rosâtres extrêmement voraces et susceptibles de s'attaquer également aux autres plantes d la famille, à commencer par la tomate, feuilles et fruits compris.

Heureusement, le Doryphore n'est plus aussi vorace que lors de son débarquement ni les variétés de pommes de terres toutes aussi sensibles.

Daniel Lejeune
ex-directeur de l'écologie et de l'environnement
de la ville de Bourges

acheter les actes du colloque Quand les plantes se parlent