Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Agapanthus 'Blue Heaven' (La plante du mois)

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

La réaction des jardiniers face au manque d'eau

Photo d'éolienne pour illustrer la réaction des jardiniers au manque d'eauLa réaction des jardiniers de la Direction des Espaces Verts et de l'Environnement (DEVE) face au manque d'eau s'inscrit dans le cadre plus général de la protection de l'environnement voulue par la mairie de Paris. Depuis 2001, la ville de Paris s'est engagée dans une démarche de développement durable, qui a été formalisée par la signature de la charte d'Aalborg des villes européennes, de la charte régionale des milieux humides et de la biodiversité, des chartes d'aménagement durable des bois, ainsi que par la conduite d'un agenda 21 local et par l'élaboration d'un plan climat...
Le principe de gestion environnementale repose sur des actions d'amélioration visant à modifier les pratiques quotidiennes attachées à la création ou à l'entretien des espaces verts. Pour évaluer la qualité des changements mis en place et pour permettre les adaptations nécessaires à la poursuite du processus, la ville de Paris a demandé à la société Ecocert® de procéder à l'audit de plusieurs jardins selon les normes du label «espaces verts urbains écologiques».
L'obtention de ce label - attribué à 16 jardins en 2006 et à 59 au total en 2007 - repose sur l'analyse de différents critères écologiques, tels que :
La présence d'une diversité floristique et faunistique,
Le suivi de la qualité du sol (analyse et fertilisation),
La plantation de végétaux à faible entretien (sans OGM),
La gestion des déchets verts (tri, collecte, compostage),
Le soin aux végétaux par la lutte biologique ou intégrée,
La gestion économe de la ressource en eau...

Le contexte de l'utilisation de l'eau à Paris
La Direction des Espaces Verts et de l'Environnement gère un patrimoine de :
- 602 parcs, jardins, jardinets et promenades (455 ha),
- 615 décorations florales sur la voie publique (13 ha),
- 422 ha de cimetières (dont 92 ha intra-muros),
-1928 ha de bois (Boulogne, Vincennes, Beauregard),
- 45 ha de talus sur le boulevard périphérique,
- 65 ha de productions horticoles (Rungis, Achères),
- 22 ha dans son École d'Horticulture Du Breuil...
Les différents usages de l'eau représentent près de 10 % du budget de fonctionnement de la DEVE, soit :
- 19 mm3 d'eau non potable (ENP) principalement utilisés pour l'alimentation des rivières et des lacs (et 20 % pour les surfaces irriguées),
- 1,7 mm3 d'eau potable (EP) essentiellement utilisés pour l'arrosage des espaces verts (et 20 % pour le service des fontaines et des locaux).
Les fuites sur le réseau sont estimées entre 10 % (EP) et 20 % (ENP).

TELECHARGER L'ARTICLE EN PDF

François Nold
Chef du laboratoire d'agronomie
DEVE Mairie de Paris

Journée à thème "Mieux arroser" Janvier 2008