Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Agapanthus 'Blue Heaven' (La plante du mois)

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 à 11 ans

Connaître l'environnement de son jardin : le climat et l'exposition

Il suffit de parcourir la France pour se rendre compte de la diversité des régions et de la végétation spontanée. Commencez à observer les caractéristiques de votre environnement, d'abord au niveau de la région, puis au niveau de votre jardin.

Le climat

La France peut être découpée en douze zones climatiques. Chacune d'elle se caractérise par des températures moyennes et extrêmes, des précipitations, un ensoleillement, des vents dominants, l'existence d'embruns, etc.
Les températures extrêmes, les périodes de gel et leur durée, l'importance des pluies et leur fréquence sont les principaux indicateurs qui guident le calendrier du jardinage et le choix des espèces.
Pour voir « Les zones climatiques de la France » extraite du Bon jardinier, 153e édition, La Maison Rustique ? Cliquez ici

Le site de Météo-France permet de consulter les données de la station météo la plus proche : http://www.meteofrance.com/FR/climat/france.jsp

Cependant, au sein d'une même région, chaque site connaît un micro-climat spécifique, qui tient compte de nombreux facteurs: altitude, exposition, protection des vents, etc. Pour connaître précisément le micro-climat de son jardin, le jardinier a intérêt à faire des relevés de températures et de pluviométrie et à les noter.

Deux accessoires permettent ces mesures:
- un thermomètre (avec minimum et maximum de préférence), pour mesurer la température. Placez-le dans un endroit dégagé, isolé des apports de chaleur extérieurs,

- un pluviomètre, pour mesurer la quantité de pluie tombée pendant une certaine durée donnée: placez-le dans un endroit dégagé.

  • Pluviomètre (C.Secq)
  • Thermomètre (C.Secq)

Relevez ces données, si possible tous les jours. Repérez les endroits du jardin où la neige fond en dernier, vous y planterez les plantes les plus rustiques. Avec le recul, vous apprendrez à connaître les nuances climatiques à l’échelle de votre jardin, les périodes avec risque de gel, etc. Cela constitue une base d'information solide pour savoir quand et où planter.

L'exposition

La configuration du lieu est déterminante. Observez votre jardin durant une journée, une fois le matin, une autre le midi et une dernière fois le soir, afin de repérer les zones d’ombre et d’ensoleillement, les ombres portées, et voir comment elles évoluent au cours d’une journée. Reportez-les sur un plan de votre jardin.

Examinez aussi l’inclinaison du terrain. En effet, un terrain plat ne reçoit pas la lumière de la même façon qu’un terrain en pente :

- incliné au sud : capte davantage la chaleur du soleil (les plantes poussent plus vite mais le sol s’assèche plus vite aussi)
- incliné au nord : la croissance des plantes est retardée.
- incliné à l’est : renforce les effets des gelées matinales.
- incliné à l’ouest : ensoleillement de longue durée, plus fort impact des pluies.

Pour savoir analyser les microclimats de votre jardin ?cliquez ici