Apprenez à jardiner dans le respect de votre environnement, un site de la SNHF

Agapanthus 'Blue Heaven' (La plante du mois)

Jardine avec Bottine et ses amis. de 3 Ă  11 ans

Bien nourrir sol et plantes : le compost

Photo d'un composteur du commerceFabriquez votre compost
Le compost est le produit issu de la fermentation naturelle de déchets biodégradables issus du jardin ou de la maison. C'est le moyen le plus efficace et le plus rapide de produire de l’humus. Une tonne de déchets verts (issus de végétaux) permet d'obtenir environ 500 kg de compost.
Chacun peut fabriquer son compost, en stockant ses déchets organiques en tas ou à l'aide d'un composteur, plus pratique. Comptez environ six mois pour l'obtention de votre premier compost mûr.

Que peut-on mettre pour obtenir un bon compost?

Pour réussir un bon compost, aéré et riche, alternez matières sèches (1/2 à 3/4) et matières humides (1/4 à 1/2).
Matières brunes ou sèches : feuilles mortes,branches broyées,paille, sciure, écorces de feuillus,coquilles d'œuf, cendres de bois, marc de café.
Matières vertes ou humides : déchets verts de la cuisine, feuilles vertes, tontes de gazon.

Dans son compost, on ne met pas tout et n’importe quoi ! Certains matériaux sont à éviter :
?Épluchures d’agrumes
?Végétaux malades : surtout les feuilles de rosiers et de fruitiers atteintes
?Certains déchets de cuisine comme la viande, le poisson, les produits laitiers (pour éviter les odeurs nauséabondes et les rongeurs)  
?Excréments d’animaux domestiques (ils pourraient contenir des germes pathogènes)
?Mauvaises herbes en graines
?Plastiques, métaux et cailloux
?Journaux imprimés en couleur (encre)

Comment faire en pratique ?

?Garnissez le fond du composteur avec une couche de branchages coupés, pour créer une zone aérée.
? Évitez d’apporter un même matériau en trop grande quantité (tontes de gazon, feuilles mortes).
? Brassez les matières régulièrement à l'aide d'une fourche.
? Placez votre composteur si possible dans un endroit plutôt ombragé, bien à l’abri des vents desséchants. Veillez à ce que le compost reste humide sans être détrempé.

  • Composteur maison (C.Secq)
  • Retourner le compost (C.Secq)
  • Test de la poignée (C.Secq)


Pour vérifier l’humidité de votre compost, faites le test de la poignée.

Voir le test de la poignée

C'est la couche inférieure, la plus ancienne, que vous pourrez enfouir dansle sol. Un compost bien décomposé est une matière relativement sèche, friable, qui ne présente aucune odeur nauséabonde. Une mauvaise odeur révèle un problème de fermentation. Il faut dans ce cas aérer le compost, voire ajouter des matières sèches.

Le compost est étalé sur le sol et incorporé par griffage/binage dans les 5-10 premiers centimètres du sol.

Attention : ne jamais enfouir un compost jeune car il n’est pas assez décomposé ni assez mûr ! Il risque alors de priver les plantes d'éléments nutritifs (phase d'absorption d'azote nécessaire à sa décomposition).

Vous pouvez acheter un composteur du commerce ou fabriquer votre propre composteur. Quelques planches ou rondins suffisent. Dans tous les cas, couvrez votre composteur pour protéger vos déchets du dessèchement dû au vent et au soleil, ou du détrempage dû à la pluie.
Si vous achetez votre composteur, privilégiez ceux qui s'ouvrent totalement sur une face pour retourner les déchets et vider le compost facilement. Pour un jardin de 100 à 200 m², un composteur de 300 à 400 litres suffit.

Il existe dans le commerce des activateurs de compost, produits destinés à accélérer le démarrage et la maturation du compost. Ils sont surtout utiles au début du processus. Privilégiez les activateurs biologiques.
Il arrive que la quantité de déchets verts excède celle de votre composteur, en cas de tonte importante ou période de taille. Ne mettez pas tous vos déchets verts à la poubelle, mais adoptez un tri sélectif : utilisez les poubelles ou sacs à déchets verts quand la collecte est organisée dans votre commune ou apportez-les à une déchetterie, où ils seront collectés pour valorisation ou compostage. Si ce service n'existe pas, pourquoi ne pas proposer un projet de compostage commun ? Sinon, il suffit de stocker les déchets verts dans un coin du jardin, et de les incorporer progressivement dans le composteur.